Embassy of Foreign Artists     

Lotte Meret Effinger

*1985 à Berlin, vit et travaille à Berlin
Période de résidence : janvier à mars 2019
Artiste et designeuse

Bourse de la République et du canton de Genève

Les projets et collaborations de Lotte Meret Effinger vont de la vidéo à la publication, en passant par l’installation, la performance, le commissariat et l’écriture. L’objectif principal de sa pratique artistique est d’analyser les effets des médias numériques et des nouvelles technologies sur notre identité propre. Son travail a été présenté dans différentes institutions telles que la Kunsthalle de Bâle (CH), la Kunsthalle de Baden-Baden (GER) et à l’Arsenal de Venise (IT). Ses œuvres ont été acquises par Lafayette Anticipation (FR), la collection d’art UVE (GER) et le Kunstkredit Basel-Stadt (CH). Effinger a étudié les arts médiatiques et le graphisme à l’Université d’art et de design de Karlsruhe (GER) et à la Gerrit Rietveld Academy (NL).

Statement

« Esthétiquement fasciné, sceptique, cupide, schizophrénique, attiré, confus et défensif, je suis en train d’analyser les formes contemporaines et historiques de culture matérielle pour estomper les frontières entre le courant dominant et le subalterne, le désirable et le répulsif, l’individu et le collectif.

Nous avons tendance à percevoir nos identités comme stables et en grande partie séparées des forces extérieures, mais c’est quelque chose que j’aime remettre en question. Je suis intéressé par les dilemmes auxquels nous sommes tous confrontés, comme la faible estime de soi que nous partageons tous sous la pression du néolibéralisme, des forces du marché libre et de la privatisation. Je suis devenu convaincu que le changement économique a de profondes répercussions, non seulement sur nos valeurs, mais également sur notre personnalité, c’est donc un défi pour tous de faire face à la dépendance et aux peurs. Il existe un sentiment de peur enfoui, allant de l’anxiété liée à la performance à une peur sociale plus large de la menace de l’autre.

Une méritocratie néolibérale nous fait croire que le succès dépend de l’effort et des talents individuels, ce qui signifie que la responsabilité incombe entièrement à l’individu. C’est fou la force avec laquelle nous croyons dans l’industrie créative dans le conte de fées du choix illimité, de l’autonomie gouvernementale et de l’autogestion. Le sociologue Zygmunt Bauman a résumé le paradoxe de notre époque en ces termes: «Nous n’avons jamais été aussi libres. Jamais nous ne nous sommes sentis aussi impuissants.

Un de mes intérêts fondamentaux est d’articuler les interférences complexes de l’individu, de la société et de l’économie. C’est pourquoi des changements historiques d’ordre symbolique, des transformations des mouvements politiques et des crises identitaires en général attirent constamment mon attention. »

Site internet: www.lottemeret.com

 

Portrait de Lotte Meret Effinger par Robert Hamacher

Année de résidence :